Tendinite et sport

Sport et tendinite : comment allier les deux ?

💊 La tendinite : un mal qui touche des milliers de personnes en France et qui peut se manifester pour bien des raisons !

Je veux vous parler aujourd’hui d’un sujet que je n’ai que trop subit : les tendinites ! Vous expliquer quelques raisons pouvant les faire apparaître, comment les soulager voire les guérir, mais surtout : comment adapter sa routine sportive pour ne pas aggraver la blessure.

Les tendinites et moi

Avant d’attaquer le vif du sujet, j’aimerais vous raconter un peu ma propre expérience avec ces satanées tendinites. Tout a commencé en 2011, au lycée, pendant un cours de gym. Alors que j’exécutais le mouvement demandé (vous savez, le pont, ventre vers le ciel, appuyé sur les mains et les pieds où il faut reculer) et à un moment : BIM, les deux mains m’ont lâchée ! 😰 À partir de là, je me suis traînée des tendinites aux deux avants-bras pendant 5 ans. Spécialistes, infiltrations, kiné, ostéopathe, rhumatologue, neurologue… C’est finalement une séance d’hypnose EFT qui m’a guéri. Si j’illustre d’ailleurs avec cette photo, c’est parce qu’à cause de ces tendinites, j’ai du arrêter mon sport préféré : la badminton.

2014 : tendinites aux adducteurs ! Alors celle là elle est fourbe. La cause ? Je ne sais pas vraiment. Le docteur m’a demandé si « j’avais pratiqué une activité nécessitant d’avoir les jambes écartées ». 🙈 Je vous laisse interpréter ça comme je l’ai interprété ce jour là ! 😂 Toujours est-il que je ne sais pas si c’est le sport, un faux mouvement ou autre chose qui m’a provoqué ces fichues tendinites. Deux séances d’ostéopathie ont permis de les guérir.

 

2017 : tendinite à l’épaule droite. Alors la cause de celle-ci, elle est très simple. Il faut savoir que je passe entre 7 à 10h sur l’ordinateur par jour (7h pour le travail et parfois jusqu’à 3 ou 4 en plus pour travailler le soir pour mon master ou approfondir mes connaissances). Le travail m’a fait changé de bureau début janvier. J’ai dès le départ été incapable de trouver une bonne position à cause de matériels incompatibles à la dimension du bureau. Je l’ai signalé dès le départ en avertissant que c’était tout juste bon à me déclencher une tendinite à l’épaule. 2 mois plus tard, ça n’a pas raté : tendinite à l’épaule droite avec un gros épanchement. Bref, ostéopathe, kiné… Je suis toujours dedans !

Ça s’en va et ça revient…

Avec les tendinites, il faut bien savoir une chose : c’est que quand elle part et que vous êtes guérit, c’est super. Mais ne le prenez pas pour argent comptant : un mauvais comportement, et cette dernière peut très vite revenir ! C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivée pour les tendinites aux avants-bras. Après 1 année de répit et de reprise du badminton, j’ai un peu trop forcé sur le vélo elliptique et elles sont revenues comme elles étaient parties !

Bref, passé ces longs paragraphes à parler de moi, on va pouvoir rentrer un peu plus dans le détail ! 😊

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

La tendinite est l’inflammation d’un tendon. Un tendon est une bande de tissus qui rattache le muscle à l’os. Quand le muscle se contracte, les tendons glissent de l’avant vers l’arrière. Lorsque l’inflammation est accompagnée de la présence d’un liquide, on appelle ça un épanchement.

La tendinite provoque des douleurs lors de l’utilisation du muscle en question, dans un premier temps, après l’effort. Si cette dernière s’installe, les douleurs apparaissent dès l’utilisation du muscle, empêchant de fait de nombreux mouvements et rendant l’activité sportive parfois impossible, selon son emplacement.

Un passage chez votre médecin et éventuellement une échographie permettront d’établir et confirmer la présence d’une tendinite.

Localisation et origine de la tendinite

Épaule, coude, poignet, talon d’achille… Autant de muscles qui peuvent être touchés par une tendinite. Les causes peuvent bien différer en fonction, notamment, de son emplacement. Prenez mon exemple : sport, position à l’ordinateur. Mais on peut aussi citer les mouvements répétitifs (clics de souris par exemple) ou des efforts excessifs. Cela provoque une usure de nos tendons.

Soulager et guérir une tendinite

Il existe de nombreuses solutions pour soulager, voire guérir, une tendinite. Bien que nous souhaitions évidemment tous faire disparaître ces douleurs vraiment pénibles, il faut être conscient qu’il n’est pas facile, sans faire d’effort, de guérir d’une tendinite. Je dis guérir dans le sens faire disparaître.

Le repos

La tendinite étant provoquée par un usage excessif ou répétitif du muscle, il va sans dire qu’en reposant le muscle, vous favorisez la diminution de l’inflammation. Ou tout du moins, vous évitez son aggravation ! Si le travail est à la source de la tendinite, un arrêt de travail peut être fourni.

Parfois l’immobilisation totale (à l’aide d’un gilet ou d’une attelle) aide énormément dans le rétablissement.

La glace

Un peu méthode de grand-mère, mais qui revient de plus en plus dans le quotidien médical. Un glaçage deux fois par jour (ou plus) permet de soulager l’inflammation. Idéalement, une poche de gel placée au congélateur puis entourée d’un tissu (pour éviter de brûler la peau) que vous placée sur la zone inflammée pendant une trentaine de minutes.

On peut aussi dire de mettre du chaud sur le muscle en cas de douleurs. Attention à ne pas confondre contraction et inflammation musculaire :

  • Contraction musculaire : du chaud pour détendre
  • Inflammation musculaire : du froid pour réduire l’inflammation

Les anti-inflammatoires & infiltrations

Prescrits par votre médecin, ils permettent de réduire la douleur. Ce n’est pas une solution en soit dans la mesure où cela ne soigne pas et permet surtout de masquer les douleurs. Soyez donc vigilants : ce n’est pas parce que vous avez moins mal qu’il faut faire des folies et utiliser à outrance le muscle inflammé.

Vous pouvez également acheter ou fabriquer des patchs anti-inflammatoires à poser sur la zone. Pour les fabriquer, c’est très simple : vous étalez en couche épaisse votre crème anti-inflammatoire (Voltarène souvent…) puis vous recouvrez de papier cellophane et vous laissez poser quelques heures.

Les infiltrations sont le niveau au dessus : on vous injecte directement le produit inflammatoire dans le tendon ! Mon expérience personnelle à ce niveau a été assez négative : à part avoir mal aux bras pendant plusieurs jours à cause des piqûres, cela n’a en rien réglé le problème ! Cela n’est bien sûr que mon expérience personnelle, il se trouve que ça a été très efficace pour d’autres personne. Là encore, c’est à un médecin de décider ou non si vous devez passer par là. Mais généralement, ils préfèrent éviter et vous recommanderont plutôt les solutions précédentes en complément de séances de kiné.

La kinésithérapie

Souvent, votre médecin vous prescrira une dizaine (ou plus) de séances de kiné. Pendant ces séances, les techniques généralement utilisées sont le massage, les étirements et les ultrasons. Le tout dans le but évidemment de détendre le tendon et réduire l’inflammation.

L’ostéopathie

Votre médecin ne pensera pas forcément à vous le recommander, pourtant cela peut vraiment soulager. Un tendon inflammé peut être du ou causer des déséquilibre dans tout le corps. En faisant quelques séances d’ostéopathie, vous pouvez logiquement guérir une tendinite.

L’hypnose EFT

Je peux facilement sentir le scepticisme de beaucoup en lisant ça. Je comprends, je l’étais aussi ! Mais quand on traîne des tendinites handicapantes pendant des années, je crois qu’on devient prêt à tout. Et c’est d’ailleurs le seul remède qui a fonctionné pour mes tendinites aux avants-bras : en une seule séance d’une heure ! Je ne vais pas trop m’étendre sur le fonctionnement dans la mesure où je n’en ai pas les compétences ni les connaissances. Il s’agit d’un protocole à réaliser ayant pour but d’évaporer la douleur. Je vous invite vraiment à vous renseigner auprès de professionnels si cette solution vous intéresse. Elle peut paraître plus onéreuse mais je la considère également plus efficace ! Il ne s’agit là encore que de mon expérience personnelle.

 Il existe bien sûr encore d’autres méthodes pour soulager les tendinites, mais je n’expose ici que celles que j’ai pu tester. N’hésitez pas à partager en commentaire ce qui a pu marcher pour vous ! 🔮

Les tendinites et le sport

Voilà, nous y venons enfin ! En réalité il ne s’agira pas de la partie la plus volumineuse dans la mesure où tant qu’il y a tendinite, il y a restriction. Au tout départ, vous devez cesser, ou tout du moins réduire toute activité sollicitant le muscle. Ainsi, si vous avez une tendinite de la coiffe des rotateurs (épaule), non seulement vous allez arrêter l’ordinateur…mais aussi tout ce qui va être pompes, tractions et compagnie.

Travailler les autres parties du corps

En fait, il n’y a pas de solution miracle pour allier le sport et les tendinites : vous devez simplement travailler les autres parties du corps que celle inflammée pendant plusieurs semaines. Il en va du bon sens. 😉

Puis revenir en douceur…

Passées quelques semaines et si votre douleur a réduit, vous pouvez commencer doucement à solliciter de nouveau votre muscle lors de l’entrainement. Par doucement, j’entends que vous n’allez pas tout à coup faire une séance de 2 heures intense sur les trapèzes-deltoïdes-biceps-triceps si (pour rester dans le même exemple) vous avez une tendinite à l’épaule. Il s’agit plutôt de ré-introduire certains exercices sollicitant le muscle.

Par exemple, à la fin de votre séance, vous pouvez commencer à faire une petite série de pompe (4 ou 5, pas plus) et progressivement augmenter ou varier les exercices. L’objectif est de recommencer à muscler le muscle sans pour autant gâcher tous les efforts de guérison !

Vous savez désormais qu’il n’y a pas de solution miracle mais plutôt plein de petites solutions permettant une reprise complète du sport en soulageant la douleur.

Les tendinites ne sont pas à prendre à la légère. En effet, installées trop longtemps, elles se durcissent et risquent la calcification. Je souhaitais partager avec vous quelques astuces pour soulager au maximum ces maux assez fréquents et qui m’empêchent depuis plus d’un mois de rédiger fréquemment des articles ou d’avoir une activité sportive normale. Une façon aussi de vous rappeler qu’il faut laisser le temps au temps et ne pas forcer sur une tendinite déjà présente. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*