évolution sport

L’évolution de ma pratique sportive, à la quête du bien-être

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire un focus sur l’évolution de ma pratique sportive, et donc vous parler un peu de moi. Si vous suivez le blog ou que vous avez fait un petit tour, vous avez pu remarquer que j’ai testé pas mal de choses (heureusement il en reste encore beaucoup !). Au fil des années, mes habitudes sportives ont relativement évolué, et même pris un tout autre tournant courant 2017 !

Le sport et moi…

Franchement, si on m’avait dit un jour que j’aimerais dérouler le tapis tous les jours, je ne l’aurais pas cru ! J’ai été forcée pendant des années à faire du sport (merci les parents et la région propice à l’activité sportive…), le pire ayant été les années d’athlétisme ! 🤢 Je ne critique pas ce sport, mais alors personnellement, ça ne m’a vraiment pas plu ! J’ai trouvé le plaisir dans le badminton pendant des années jusqu’à ce que les tendinites m’obligent à tout stopper ! Et pendant plus de 15 ans j’ai fait du ski de piste très régulièrement en saison d’hiver. Tout ça m’a permis, même en n’aimant pas le sport, d’avoir une bonne base physique.

Puis sont arrivées les études supérieures, le travail, les allers-retours en train, les repas curly-jambon, la démotivation et les quelques kilos qui vont avec ! 🙈 Pendant un peu plus de 2 ans je n’ai quasiment RIEN fait. Mais vraiment rien… Même si je n’ai pas énormément grossi, je m’étais énormément démusclée et étais clairement moins tonique !

Le déclic

Vers la fin de mon BTS, je commençais déjà à aller de temps en temps pas souvent hein, on s’emballe pas à la petite salle de sport de ma résidence faire du vélo elliptique et un peu de fitness. J’en parlais un peu avec un collègue de classe qui faisait de la muscu et me donnait des conseils pour me motiver et des conseils nutritionnels. Mais je manquais tellement de motivation et de constance… « Pas le temps », « fatiguée », autant d’excuses que beaucoup connaissent et se disent ou se sont dit ! Non mais c’est vrai quoi, on va quand même pas sacrifier 30 minutes sur Facebook ou devant la TV pour les passer à faire du sport, faut pas pousser ! 😱 Où irait le monde ?!

Puis un jour, les 40 minutes sur le vélo elliptique et les quelques mouvements sur le tapis de fitness sont devenus mon seul moyen d’évasion et de source de bien-être. Je n’avais pas besoin d’être motivée, j’en avais juste besoin ! Alors que depuis des mois je voulais m’y tenir pour enfin avoir des beaux abdos, voilà qu’enfin j’y arrivais…uniquement pour disperser les nuages qui embrumaient mon humeur !

Ce déclic peut venir d’un chiffre sur la balance, du dégout de se voir dans le miroir, d’une rupture douloureuse, de la perte d’un être cher, etc… Peut importe la raison, sachez que quand vous en aurez besoin, le sport sera là pour vous. 😊

La recherche du physique de rêve

Une fois l’habitude prise grâce à la pratique régulière dûe au déclic et les nuages dispersés, l’envie de continuer est là. Quoi qu’on dise, faire du sport, quel qu’il soit, ça fait du bien ! Ca remonte le moral, ça aide à dormir, ce n’est que bénéfique (sauf quand on se blesse !). Tout ça s’explique par des procédés chimiques, des endorphines dégagées, etc… J’y connais pas grand chose donc je ne rentrerai pas dans le détail, mais ce qu’il faut retenir, c’est que c’est bon pour le corps et l’esprit !

Alors évidemment, quand on fait du fitness, c’est surtout pour le corps ! Apprécier ce qu’on voit dans le miroir, oser les crop tops, être à l’aise en maillot de bain, etc… On s’abonne à des canons sur Instagram pour se motiver, on ne met des bodygoal et on fait tout (logiquement) pour atteindre ses objectifs !

Pendant près de 3 ans j’ai donc fait du fitness et un peu de musculation, poids du corps, poids légers ou plus lourds, elastiband, TRX, hula-hoop, … Et je prenais plaisir à ressentir la souffrance musculaire que procuraient certains exercices (notamment avec l’elastiband ou TRX). oui, c’est carrément masochiste L’objectif final était clairement le six pack et plus de volume au niveau du fessier. J’ai toujours atteins les objectifs que je m’étais fixé, mais au fil des mois, l’objectif final a évolué.

Il faut parfois faire des sacrifices pour obtenir ce que l’on souhaite, et personnellement, je n’étais pas prête à faire les sacrifices qu’il fallait sur l’alimentation pour atteindre des abdos à la Michelle Lewin… Donc en fonction de nos priorités, on adapte les objectifs ! Du coup, j’ai souhaité travailler davantage ma force…

Que la force soit avec moi

en vrai je déteste Star Wars, mais j’arrête pas d’y faire référence tout le temps🤔😂

Objectif 2017 : aligner les tractions, enchaîner les pompes, faire des centaines de fentes, … Alors en soit, j’ai réussi à faire pas mal de progrès en peu de temps…même sur les tractions. Mais rapidement, j’ai été freinée par de grosses tendinites aux épaules ! Qui n’étaient pas arrivées à cause du sport…. Donc bon, comme en gestion de projet, il faut savoir être AGILE ! 😝 Alors j’ai laissé tombé l’idée d’enchaîner toutes ces pompes et tractions, et je me suis rabattue sur la souplesse…

J’ai toujours été raide comme un balai, impossible de toucher le sol avec les mains en me penchant en avant ! Franchement, je partais de loin. Avec toutes ces années de sport, je n’avais jamais vraiment travaillé le stretching, et les muscles s’étaient vraiment raidis. Et encore plus avec le fitness ! C’est à ce moment que j’ai commencé le yoga avec Asana Rebel.

De la performance à la recherche du bien-être

Avec cette quête de flexibilité, je me suis initiée au yoga. En m’intéressant au yoga, je me suis rendue compte que ça allait bien au delà de l’assouplissement et de se muscler en profondeur. C’est à partir de là que j’ai cherché au travers de ma pratique sportive à réduire mon niveau de stress tout en maintenant un minimum le niveau musculaire.

Aujourd’hui, même si je cherche toujours à performer dans certaines poses de yoga, je suis vraiment en quête d’un bien-être pérenne, et non pas uniquement au moment de la séance.

Au fil des années, nos envies et objectifs évoluent, et il est normal que notre pratique évolue elle aussi. Il ne faut pas porter de jugement négatif à cela mais plutôt y voir une opportunité de découvrir de nouvelles choses.

Et vous, votre pratique sportive a-t-elle aussi évolué ? Quels sont vos objectifs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.