il ne faut pas se fier à la balance

Pourquoi il ne faut pas se fier à la balance

N’avez-vous jamais entendu quelqu’un vous dire : « Je ne comprends pas, je fais 1h de sport par jour, pourtant je ne perds pas 1 gramme ! 😰 » ? Si certainement, et si vous ne l’avez pas entendu, vous l’avez forcément vu, lu, etc. Et c’est terrible parce que ce constat peut décourager beaucoup de monde alors qu’il n’est pourtant pas fiable du tout ! 😮

Le muscle plus lourd que la graisse

Ça aussi, vous l’avez sûrement déjà entendu. Mais concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ? Le muscle a une densité 18% plus élevée que celle de la graisse. En gros, si vous prenez une bouteille d’un litre et que vous la remplissez de graisse, elle pèsera 0.9kg. Par contre, dans cette même bouteille, mettez du muscle : elle pèsera 1.2kg !

Alors, qu’est-ce que ça signifie dans la pratique ? Prenez une personne plutôt sédentaire, qui ne fait pas de sport et qui a une masse graisseuse supérieure à 25%. Je dis des données au hasard Imaginez que cette même personne décide de se mettre au sport et de rééquilibrer son alimentation. Alors elle réduira son taux de masse grasse tout en augmentant son taux de masse musculaire. Ainsi, ses muscles vont se développer pendant que la graisse fond. Elle paraîtra plus fine, et pourtant, sur la balance, le chiffre peut rester le même !

C’est le cas de cette fitness model, qui sur les 2 photos pèse le même poids : 57kg !

Donc, vous l’aurez compris, la balance est un bon moyen de traquer son poids, mais il n’est pas vraiment fiable lorsqu’on souhaite augmenter sa masse musculaire et/ou réduire sa masse grasse. Alors comment faire ?

Les photos et mensurations pour tracker l’évolution

Rien de vraiment nouveau au programme. En plus d’être de réel facteur de motivation en fonction de vos objectifs, les photos et la prise de vos mensurations vous permettent de suivre de façon précise votre évolution.

Il faut essayer, de façon plus ou moins régulière, de se prendre en photo (même pose, même lieux, même luminosité). Nous nous voyons tous les jours dans le miroir et nous habituons à ce que nous voyons. Prenez un enfant que vous n’avez pas vu depuis 6 mois : il aura énormément changé ! Pourtant, si vous aviez vécu à ses côtés, ce changement ne vous serait pas flagrant du tout ! Il en est de même pour votre silhouette ! Et c’est pour ça que les photos, mises côte à côte, aident à réaliser le chemin parcouru !

Il en est de même avec les mensurations qui vous permettrons de réaliser que même si le chiffre reste le même sur la balance, vous avez peut être perdu quelques centimètres de tour de taille !

L’impédancemètre en renfort ?

Généralement réservés aux professionnels de la santé et du sport, les impédancemètres se sont depuis peu démocratisés, notamment grâce aux leaders des appareils de fitness électroniques Fitbit et Withings. Alors, que penser de ces balances qui vous fournissent plus que votre simple poids ?

Une multitude de marques et de prix

Dès qu’on commence à s’intéresser aux impédancemètres, on se dirige plutôt vers des marques connues et reconnues comme les deux citées au dessus. Puis on se rend compte qu’elles requièrent un budget relativement élevé ! 😱 Alors bon, comme vous, quand la qualité est là, je suis prête à aligner la somme nécessaire. Cependant, après de brèves recherches, on se rend vite compte que ces balances à prix d’or ne valent pas du tout leur prix. Incohérences entre les pesées, dysfonctionnements, etc. Alors on commence à élargir un peu le champ de recherche, et là, panique : il existe des dizaines de marques pour des dizaines de modèles et de prix différents !

L’impédancemètre personnel moins fiable que le professionnel

Lors de vos recherches, vous tomberez obligatoirement sur cette affirmation qui n’est pas vraiment fausse ! Comment fonctionne un impédancemètre ? En fait, il envoie un petit courant électrique dans le corps (qu’on ne sent pas du tout). Pour un impédancemètre personnel, le courant se contentera de passer dans les jambes, alors qu’un professionnel, avec poignées, passera dans tout le corps. C’est la vitesse que met le courant pendant cet aller-retour qui permet de connaitre nos taux de masses grasse et musculaire, entre autres. En passant dans tout le corps, les résultats sont donc forcément plus fiable qu’en se contenant des jambes…

Ce que j’en pense

Utilisez un tableau de suivi pour traquer votre évolution
Modèle de tracker
N’ayant pas des centaines d’euros à mettre là dedans, j’ai écumé le web à la recherche d’avis et de comparatifs sur la fiabilité des impédancemètres. Après des heures de recherche, il en est ressorti que la Ozeri Touch (autour de 40€) était relativement fiable. Au vu des nombreux commentaires et de son prix raisonnable, j’ai franchi le pas et l’ai commandé dans la foulée.

Les résultats de la première pesée ont été cohérents avec ceux ressortis lors du bilan corporel fait avec un impédancemètre professionnel : déjà un bon premier point. Ensuite, chaque pesées entre elles sont cohérentes : le poids de mes os ne varie pas, ma masse hydrique est sensiblement la même à chaque fois (elle varie selon le moment de la journée et de notre hydratation) et les taux de masses grasse et musculaire sont cohérents avec mon alimentation et mon activité physique. En bref, je suis ravie de ma balance et elle me permet de traquer on évolution de façon plus précise !

Masse grasse et masse musculaire

La masse musculaire correspond au poids des muscles dans le corps, et de graisse pour la masse grasse. Certains impédancemètres donnent la masse (kg) et d’autre le taux de masse (%).

Interprétation de la masse grasse

  • Femme sportive : entre 12% et 20%
  • Homme sportif : entre 5% et 8%

Il faut savoir qu’en vieillissant, la masse grasse augmente. Ces chiffres sont donc à considérer avec précaution et ne sont là qu’à titre indicatif.

Interprétation de la masse musculaire

  • Femme : entre 30% et 34%
  • Femme sportive : > 35%
  • Homme : autour de 40%
  • Homme sportif : > 45%

Vous connaissez désormais toutes les possibilités pour tracker votre évolution, et surtout, vous savez qu’il ne faut pas simplement se fier à votre poids !

À partir du moment où vous arrêterez de vous focaliser sur ce dernier, non seulement vous serez plus proche de la réalité, mais surtout vous avancerez davantage ! Alors, à vos photos, mètres-mesureurs ou impédancemètres et à la poubelle le simple pèse-personne ! 😘

2 commentaires

  1. C’est très juste merci de le rappeler ^^
    Par contre la phrase « le muscle est plus lourd que la graisse » est fausse ! C’est un peu le 1kg de plumes vs 1kg de plomb => les 2 pèsent la même chose mais la densité n’est pas la même (comme tu le dis par la suite) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*